Tout le monde à table !

Pour moi la cuisine c’est donner de l’amour à ceux que j'aime. Maman de 3 enfants je partage ici mes petites recettes en pas à pas, je vous fais découvrir ma région la Franche-Comté et la Nature à travers la photo, une autre de mes passion. Bienvenue !

04 octobre 2009

Mont d'Or chaud, spécialité fromagère de Franche-Comté

Aujourd'hui je vous propose une petite recette  avec une des grandes spécialités fromagères de Franche-Comté : j'ai nommé le Mont d'Or ou vacherin du Haut-Doubs.Une recette où le fromage se déguste chaud, dans sa boite , d'où son nom de boite chaude.

DSC08155_border

C'est le premier Mont d'Or de la saison et j'ai craqué devant l'étale de mon fromager préféré! ...le goûter , c'est l'adopter ...en le savourant ,vous serez transportés en haut des sommets jurassien , au milieu des sapins ...ne manquera plus que l'épaisse couche de neige dehors , pendant que vous serez attablés devant une bonne flambée !....ça y est vous vous y voyez déjà ? ...allez la neige c'est pour bientôt! ...mais pour l'instant on savoure encore l'été indien , je ne suis pas vraiment pressée de voir l'hiver débarquer chez moi!....parce que on va en prendre pour 6 mois !

Mais avant de vous livrer cette difficile recette à réaliser , je vous propose quelques instants pour tout vous expliquer (ou presque!) sur ce délicieux fromage de chez moi !

DSC08141_border

Un peu d'histoire sur le Mont d'Or :

Le Mont d'Or tire son nom de la plus haute montagne du Doubs qui culmine à 1461 mètres d'altitude : le Mont d'Or.Son origine est très ancienne. Les premières traces écrites remontent au XVIIIème siècle. Il agrémentait à l'époque la table de Louis XV qui l'aimait pour la finesse et l'onctuosité de sa pâte.

À l'automne, les troupeaux regagnaient les étables après avoir passé l'été dans les pâturages. La production de lait devenant moindre et ne permettant pas de fabriquer une meule de comté, les fermiers eurent l'idée de réaliser un fromage de petite taille qui fut baptisé fromage "de bois", de "crème" ou encore "de boîte".

Sa fabrication :

C'est pourquoi le Mont d'Or reste un fromage saisonnier. Il est fabriqué du 15 août au 15 mars à partir de 700 mètres d'altitude. Le lait utilisé provient uniquement de vaches de race Montbéliarde ou race Simmental française, nourries avec de l'herbe ou du foin, la distribution de produits fermentés étant interdite.

P6120027_border

Le Mont d'Or est fabriqué avec du lait cru ; il faut environ 7 litres de lait pour fabriquer un kilo de Mont d'Or. Le caillé obtenu par emprésurage est pressé dans des moules en forme de cylindre. Il est ensuite démoulé puis cerclé d'une sangle d'épicéa. Ces sangles sont prélevées sur des épicéas fraîchement coupés , les hommes qui les prélèvent sont appelés "sangliers" :

1190803261_border

jpg_CIMG2278_border

sangles_fromage_border

Affinés en cave sur des planches d'épicéa, les fromages sont retournés et frottés quotidiennement avec de l'eau salée. L'affinage dure 21 jours minimum et se termine dans la boîte d'épicéa, de diamètre légèrement inférieur à celui du fromage, ce qui donne au Mont d'Or une croûte plissée qui rappelle les plis de son berceau montagneux, le Haut-Doubs.

fromage_mont_dor_border

La consommation :

Fromage saisonnier, le Mont d'Or est disponible dans les rayons crémerie des magasins du 10 septembre au 10 mai.
Il existe plusieurs façons de le consommer. Il peut se déguster au couteau sur le plateau de fromage en le gardant toujours dans sa boîte (prenez la précaution de le sortir du réfrigérateur au moins 1 heure avant de le consommer). Couper une part de Mont d'Or que vous pouvez facilement tartiner sur du pain.

Vous pouvez aussi entamer le fromage par le centre en utilisant une cuillère à soupe pour y prélever une portion de Mont d'Or. Le Mont d'Or se présente en 3 formats : le petit format (480 à 600 g env.) ; le moyen format (700 à 800 g env., idéal pour faire une boîte chaude en famille ou entre amis) ; et vous le trouverez également au rayon coupe de votre magasin.
Dans ce cas, le fromage ne peut être consommé que sur le plateau.

Une appellation d'origine contrôlée et une appellation d'origine protégée :

1190803334_border

Le Mont d'Or bénéficie depuis 1981 de l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) qui implique son profond lien au terroir, le Haut Doubs et le savoir-faire de ses producteurs de lait et de ses maîtres fromagers. Le logo et l'inscription "Appellation d'Origine Contrôlée" permettent de visualiser sur la boîte d'épicéa cette reconnaissance officielle du Mont d'Or.L'A.O.C. assure la protection géographique de la zone où est fabriqué le produit et garantit l'authenticité du produit et la qualité contrôlée.

deccarte2_border

Des fromages industriels cherchent aujourd'hui à imiter le Mont d'Or tant dans sa présentation que dans son mode de consommation. Vous qui faites partie des vrais gourmets et qui connaissez désormais tout sur le Mont d'Or, vous saurez le reconnaître. Le Mont d'Or est en effet unique.
Le Mont d'Or bénéficie également depuis 1996 de l'Appellation d'Origine Protégée (A.O.P.), signe communautaire assurant la protection des A.O.C. dans l'Union Européenne.

ces infos sont tirés du site : http://www.mont-dor.com/ vous pourrez y visionner des vidéos vous expliquant la fabrication des boites , du fromage et des vidéos sur la Franche-Comté.

A la fin de la recette , je vous emmènerai avec moi à la découverte du massif du Mont d'Or avec sa flore exceptionnelle , sa vue magnifique à 360° sur le Haut-Doubs , sur notre voisine la Suisse et sur les Alpes...mais pour l'heure place à la gourmandise !

DSC08165_border

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 Mont d'Or

  • 5 cl de vin blanc du Jura

  • poivre

  • pommes de terre charlotte

Laver les pommes de terre et les emballer individuellement dans une feuille de papier aluminium. Les mettre dans un grand plat allant au four  et mettre au four préchauffé à 220°c pendant environ 45 min -vérifier la cuisson avec la pointe du couteau, il ne doit pas y avoir de résistance à la lame).

dans le même temps  préparer la boite : retirer le couvercle de la boite. Creuser un trou au centre du fromage et verser le vin blanc. Poivrer généreusement . ne pas saler , le fromage l'est largement assez !

Si vous posséder un petit moule à mont d'or en faïence (souvent vendu avec le fromage) , mettre la boite ouverte direcetement dans le caquelon. Sinon mettre la boite dans une une feuille de papier aluminium pour faire une sorte de moule . En effet , en chauffant , le fromage va devenir liquide et peu fuir à travers le fond de la  boite!

DSC08136_borderDSC08139_borderDSC08138_border

DSC08147_border

DSC08149_borderDSC08150_borderDSC08151_border

DSC08152_border

Mettre le fromage à cuire en même temps que les pommes de terre (les pommes de terre en haut , le fromage en dessous sur une deuxième grille). Le fromage va fondre, le vin va se mélanger à la pâte devenue coulante, et la croûte du fromage va dorer et devenir croustillante ...huuuuuuuum ! (surtout ne pas la mélanger au fromage , elle perdrait son côté croustillant. Mélanger de temps en temps le fromage et le vin pour vérifier la consistance du fromage en faisant attention de ne pas casser la croûte.

DSC08154_border

Au moment de servir : sortir la pomme de terre de sa feuille d'aluminium , l'éplucher si on n'aime pas la peau , fendre la pomee de terre en 2  et napper de fromage coulant , ajouter par dessus un morceau de la croûte croustillante . Accompagner le tout de salade verte et de charcuterie type jambon cru, rosette, brési, viande des grisons, bacon , cervelas .....au choix!

DSC08167_border

DSC08176_border

DSC08171_border

servir cette boite chaude avec un vin blanc du Jura type : côtes du jura blanc, ou savagnien.....un mariage réussi qui vous fera voyager jusque dans nos contrées! surtout raclez bien la boite et la sangle ...chez nous voilà ce qu'il reste après le repas ...!

DSC08186_border

BON APPETIT !

Voilà, comme promis , je vous emmène sur les sentiers du Mont d'Or , cette fois ci non plus le fromage mais la montagne qui lui a donné son nom ....ce massif  de la chaîne du Jura culmine à 1463m d'altitude , c'est le plus haut sommet du département du Doubs. Il domine d'un côté la vallée de Mouthe (célèbre aux infos de JPP sur TF1 pour être le  village le plus froid de France avec un record de température hivernal à -41°C !..;si si ! ...c'est notre petite Sibérie à nous !..et de l'autre côté , il surplombe la Suisse, avec la vallée de Joux et une vue imprenable sur le lac léman et les Alpes avec une magnifique vue sur le Mont Blanc , tout rose le soir au couché du soleil!...instant magique à chaque fois, quand les chamois vous passent sous le nez et arpentent les falaises abruptes de cette montagne où la flore est d'une richesse et d'une beauté rare et  où la faune est également riche d'espèces rares aussi .... asseyez vous dans l'herbe et admirez plutôt ...

P6120036_border

nous voilà arrivés sur les pentes du Mont d'Or , en plein mois de juin, la flore est à son paroxisme ..au milieu des gentianes jaunes pas encore fleuries , trône une majestueuse Montbéliarde , elle nous regarde avec sa bonne bouille et sa cloche en bronze autour du cou, on entend les cloches de ses congénères tintinabuler , ce n'est que du bonheur à cet instant...à l'arrière plan , à droite de la photo, la partie la plus haute qui culmine donc à 1463m...

DSC03576_border

celle ci semble intriguée par notre présence ...

P6120002_border

je ne résiste pas à vous en montrer encore une , tant je les trouve belles nos vaches Montbéliardes ...vous ne trouvez pas ?!

P6120004_border

le lac de Remoray au loin , côté français du massif ...

DSC03584_border

La pente herbeuse côté français, en haut  de l'autre côté de la ligne de crête ..c'est la falaise abrupte côté suisse...

DSC03598_border

Allez montons dans l'alpage ....jusqu'à la crête ....pour admirer la vue ...dans le fond à gauche, on peut deviner le bout du lac Léman, côté Martigny, une vue imprenable sur les Alpes et le Mont Blanc :

P6120038_border

Si on se tourne un peu sur notre droite , on peut voir la vallée de Joux en suisse et son lac tout en enfilade avec à son extrémité sud , le village du Sentier et la frontière avec la France et la forêt du Risoux...

P6120041_border

Si on se tourne sur notre gauche, on peut voir en contre bas , le joli village de Jougne , juste avant la frontière Suisse et le poste de douane de Vallorbe... Côté droit de la photo: le massif des Aiguilles de Baumes (en Suisse) avec sa falaise en forme d'arc, plus à gauche, le Chasseron .

P6120042_border

Si on se penche un peu , on peut voir ça (crédit photo site  http://www.visoterra.com/photos-doubs/sommet-du-mont-d-or.html ) vue à la sortie de l'hiver au mois d'avril, les éboulis en bas des falaises sont le royaume privilégié des chamois , des acrobates hors pairs qui descendent les falaises !

med_falaises_du_mont_d_or_visoterra_12102

Les arbres y poussent un peu torturés , par le vent qui souffle parfois assez fort, et par les températures très froides l'hiver

P6120051_border

la prairie est pleine de trolles (trollius europaeus L.) :

P6120058_border

des anémones à fleurs de narcisse (Anemone narcissiflora L. ) :

DSC03595_border

des anémones pulsatilles ...( Pulsatilla alpina L.) :

P6120061_border

L'orchis vanillé (Nigritella nigra L.) :

P6120047_border

Le panicaut des Alpes (Eryngium alpinum L.)

P6120013_border

Des lys martagon (Lilium Martagon L.) :

DSC03579_border

des Narcisses des poètes (narcissus poeticus L.) :

P6120007_border

des gentianes printanières (gentiana verna L.) :

P6120011_border

Les gentianes de Koch au bleu si magnifique aussi (Gentiana Kochiana L.) :

P1010128_border

des gentianes jaunes pas encore en fleur (Gentiana lutea L.) :

P6120015_border

un bouquet de myosotis :

P6120019_border

le vérâtre que l'on confond souvent avec la gentiane jaune , mais qui est très toxique et les vaches ne s'y trompent pas ..jamais elles ne le mangent ! les gentianes jaunes ont des feuilles opposées 2 à 2 , pas le vérâtre (veratrum album L.) avec au premier plan un autre lys martagon:

P6120022_border

une autre orchidée : l'orchis grenouille (Dactylorhiza viridis L.):

P6120043_border

Orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii D.) (à vérifier) :

P6120069_border

Voilà un petit échantillon de la flore extraordinaire et protégée que l'on trouve sur les pentes du Mont d'Or à la fin du printemps ...c'est beau n'est-ce pas ? !

rien que pour le plaisir , je vous offre encore une petite photo de ces deux génisses fofolles de race Montbéliarde , qui lorsqu'elles seront grandes produiront du bon lait parfumé aux fleurs de montagne et qui servira à fabriquer ce délicieux fromage franc-comtois qu'est le vacherin Mont d'Or mais aussi le comté , le morbier, la raclette ....

P6120006_border

Je tiens à remercier mon papa et son ami Jean-Luc pour le crédit photos !

A bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

Commentaires sur Mont d'Or chaud, spécialité fromagère de Franche-Comté

    une superbe recette qui me donne envie de manger des pommes de terre, là, tout de suite ...
    et tes photos sont magnifiques....
    très bon dimanche

    Posté par mariellen, 04 octobre 2009 à 09:32 | | Répondre
  • merci merci merci mille fois de me rappeler ma belle france-comté!! j'ai hate que ma maman m'apporte mon mont d'or annuel très bientot...
    très belles photos qui me rappellent les ballades splendides de mon adolescence.
    Bisous

    Posté par Valdo, 04 octobre 2009 à 11:06 | | Répondre
  • je suis fan de ça à manger à la petite cuillière !

    Posté par clemence, 04 octobre 2009 à 13:08 | | Répondre
  • impossible de résister au Mont d'or ! Dès que l'on a mis la cuillère dedans on est intoxiqué.. comme drogué et on lance un mauvais regard à celui qui s'en approche trop souvent !

    Posté par Cricridam, 04 octobre 2009 à 16:50 | | Répondre
  • Un reportage aussi beau et intéressant que cette très fondante recette... une variante très dorée et moelleuse de notre pella haute-savoyarde Merci !!

    Posté par senga50, 04 octobre 2009 à 19:06 | | Répondre
  • Merci pour ce festival de vaches, tu sais que je les adore!
    Pour le fromage, dommage qu'il soit si cher! Mais c'est tellement bon! Bisous

    Posté par Val, 04 octobre 2009 à 21:32 | | Répondre
  • Magnifique présentation de notre belle Franche Comté...
    le Mont d'Or est un de nos fromage fétiche chez les chocolator... on y ajoute souvent de l'ail et parfois de l'échalotte. Je le cuits entouré de papier aluminium (je n'ai pas de caquelon, on mange les gros modèles) d'ailleurs il y a deux boites au frigidaire qui vont bientot passer au four.

    Posté par chocolatatout, 04 octobre 2009 à 21:45 | | Répondre
  • hummm c'est un fromage que j'adore !!!!
    bien coulant, bien crémeux c'est un délice !!

    Posté par virginie, 05 octobre 2009 à 09:29 | | Répondre
  • Oh une bien bonne recette que j'ai mangé la semaine dernière! Ah notre bonne Franche-Comté, que de bons produits!

    Posté par Coralie, 08 octobre 2009 à 21:02 | | Répondre
  • Belle recette et beau reportage photos: moi qui regrette toujours de ne pas connaître le nom des fleurs, je trouve de quoi satisfaire ma curiosité!

    Posté par hellenique, 14 octobre 2009 à 16:15 | | Répondre
  • C'est vraiment extraordinaire ! Cela donne envie ! Merci pour ce beau billet très instructif !

    Posté par Obni, 14 octobre 2009 à 17:47 | | Répondre
  • Ce fromage est justement à l'honneur aujourd'hui, du coup je vais renvoyer sur ce très beau billet...

    Posté par Tiuscha, 18 octobre 2009 à 14:04 | | Répondre
  • retour au source !!!

    Merci pour se superbe reportage photos sur notre belle franche-comté qui me manque car expatrier en poitou-charente est leurs fromages de chèvres,j'ai fait gouté à tous mes amis ici la recette du mont d'or chaud ils en redemende est la font eux même cela prouve que ce fromage est terrible,voila est encore merci .....

    Posté par steph, 20 octobre 2009 à 04:01 | | Répondre
  • Hummmmmmmmmm !

    re moi
    Ah ça, va falloir que je goûte ! Ma fille en a mangé chez une amie et depuis elle m'en réclame mais je ne pense jamais d'en acheter ! Mais Zhom n'aime pas les fromages "odorants",..on fera ça sans lui LOL
    Bonne soirée

    Posté par MAITE51, 28 décembre 2009 à 21:44 | | Répondre
  • merveilleux reportage

    expatriée dans le sud de la france, sud tarn, merci pour les photos du plateau de Mouthe, je confirme que c'est le plus froid de France, une fois il y a longtemps, mon ex était représentant en papeterie dans le secteur et on avait une méhari comme véhicule, alors pour qu'elle démarre le matin, on y mettait la nuit une couverture sur le capot, et un jour de grand froid, la couverture a été oubliée et en descendant le plateau de mouthe, le capot de la méhari s'est mis à gondoler ...
    les recettes ont l'air très bonnes et donnent envie d'essayer,
    bravo pour la présentation, la France est un beau pays...

    Posté par toyota81, 02 décembre 2010 à 00:03 | | Répondre
  • Merci

    Bonjour jolie reportage aux sujet de la nature qui es les fleure montagne vache bravo Merci

    et pour le fromage huumm succulent sa dit donc je pense que je vais bientot tiens sa me donne envie de en manger Merci pour ses magnifique photo ..Bravo

    Posté par vivi, 05 octobre 2011 à 07:41 | | Répondre
  • un renseignement

    Bonsoir gentille Amie.......... J'ai lu les recettes de ta région avec un plaisir non dissimulé.
    Aurais-tu la gentillesse de me dire si je peux utiliser du vin jaune avec le mont d'or??
    J'ai des bouteilles de 20 ans d'âge, de très haute qualité (pour le poulet aux morilles par ex)mais j'ai peur que ce soit trop sec pour ce fromage.
    Merci de nous avoir fait savoir que ce dernier se congelait,et merci également pour ta réponse ...........Surtout continue à régaler nos papilles.
    Je te souhaite des vacances détendues en famille.
    Bien amicalement de la région niçoise. Chris

    Posté par chris, 26 juillet 2012 à 16:46 | | Répondre
  • Du coup, on ne dit plus : "C'est vachement bon ! " mais : "C'est montbéliardement bon !".
    Je suis fan de ce fromage. J'adore l'odeur de la boite.

    Posté par Amalia, 24 octobre 2013 à 04:54 | | Répondre
Nouveau commentaire