Tout le monde à table !

Pour moi la cuisine c’est donner de l’amour à ceux que j'aime. Maman de 3 enfants je partage ici mes petites recettes en pas à pas, je vous fais découvrir ma région la Franche-Comté et la Nature à travers la photo, une autre de mes passion. Bienvenue !

06 août 2012

La balade estivale : les Saintes Maries de la Mer et ses flamants roses

Une fois n'est pas coutume , nous allons faire un tour en plein coeur de la Camargue , aux Saintes Maries de la Mer pour être précise . Le 11 juillet dernier , alors que nous étions en vacances en Provence , nous avons passé une journée aux Saintes Maries de la Mer avec au programme : passage au port pour acheter du poisson aux pêcheurs , puis baignade le matin . Un petit tour en ville pour déjeuner dans l'un des nombreux restaurants des Saintes  plus tard , nous arpentons les rues commerçantes du centre , à la recherche d'un paréo pour mes gazelles . En général , on repart sur les coups de 14h45 pour regagner le Luberon lieu de notre villégiature estivale .  Nous prenons toujours la route de Cacharel quand nous repartons en direction d'Arles . Parce que à coup sûr , on peut y voir de plus ou moins prêt les fameux flamants roses  qui sont un peu l'emblème de la Camargue avec les taureaux camarguais tout noirs . 

Nous ne sommes pas  encore vraiment sorti de cette petite ville blanche , que déjà nous apercevons les premiers spécimens . Un peu plus loin les pompiers et l'hélico de la sécurité civile sont là pour évacuer une personne sûrement dans un état grave ... les flamants roses eux sont imperturbables , et continuent de fouiller le sable avec leur grand bec coudé .

 

IMG_7732

 

Des cavaliers passent de l'autre côté , les promenades à cheval en Camargue sont l'une des activités majeures pour les touristes . C'est une chose que je rêve de faire depuis fort longtemps , tout comme galoper sur la plage ... un jour je le ferai parce que j'ai toujours aimé faire des balades à cheval . Cela fait fort longtemps que je ne suis pas montée à cheval mais bon , ça me plairait de connaître à nouveau ses sensations .

 

IMG_7738

 

IMG_7739

 

IMG_7741

 

Une maison de gardian comme sur les cartes postales ...

IMG_7734

 

Il n'existe plus aujourd'hui d'anciennes cabanes de gardians en dehors de celle qui a été remontée au Musée Arlaten à Arles (Bouches-du-Rhône). Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, les cabanes des gardians du mas de l'Amarée, popularisées par les cartes postales de la première moitié du XXe siècle, ont été rasées. De même, celles du mas du Simbèu, construites vers 1930, ont été détruites une douzaine d'années plus tard par l'armée allemande.
Les cabanes visibles actuellement aux Saintes-Maries-de-la-Mer sont des variantes modernisées des cabanes à pignon en dur de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, en particulier la trentaine qui sont visibles entre le front de mer et l'étang des Launes, bâties par les derniers maîtres cabaniers dans les années 1950-1960 à l'initiative du maire de l'époque, Roger Delagnes.
Construites en matériaux modernes (à l'exception du matériau de couverture), les cabanes du milieu du XXe siècle sont assises sur des fondations et la chemise de leur faîtage est réalisée en ciment sur du grillage. La structure porteuse est constituée non plus par des poteaux de fond placés dans l'axe du bâtiment mais par des fermes triangulées reposant sur les murs gouttereaux. Si l'on ne peut plus parler d'« authenticité » ni de « respect des techniques anciennes » à leur sujet, ces cabanes modernes permettent toutefois à la forme et à l'image de la cabane de gardian de perdurer dans le paysage et les esprits.
Avec leurs murs en maçonnerie blanchis au lait de chaux, leur pignon aux rampants saillants, leurs larges baies (en pignon, sur les côtés et même parfois dans l'abside), et tout le confort moderne, certaines cabanes modernes servent de résidences secondaires, de gîtes, de chambres d'hôtel, de restaurants, etc., pour les touristes et les vacanciers. (source Wikipédia )

 

IMG_7742 

 

Nous nous arrêtons un peu plus loin où il y a 5 flamants  qui mangent juste en contrebas de la route . Nous ne sommes pas les seuls à nous arrêter  pour les regarder et les photographier .

IMG_7757

 

IMG_7759

 

Et puis ils s'envolent (je réussis inextrémisà les immortaliser , j'étais en train de rejoindre la voiture de l'autre côté de la route , un peu pressé par mes loulous qui s'impatientent ... à coup de "bon maman , tu viens !"  .

IMG_7764

 

Du coup , je rebrousse chemin , ou plutôt , je longe la route pour retrouver les  flamants qui sont allés se poser un peu plus loin .  Il y a une famille de cygnes qui voguent tranquillement dans l'espèce de ruisseau qui borde la route  , alors j'en profite pour les immortaliser 

IMG_7769

 

Je retrouve mes  5 flamants roses , posés , en train à nouveau de fouiller le sol pour manger .

IMG_7771

Sans_titre_5

 

Puis je remonte  dans ma voiture "suiveuse " !Du côté droit de la route , il y a de vastes plans d'eau , avec une eau visiblement peu profonde . ... les flamants ont pieds  !

IMG_7798

 

500 m plus loin , on peut voir une grosse colonie de flamants roses sur un étang . Ils sont assez loin , mais on peut s'en rapprocher à pieds .

IMG_7799

 

SAM_6449

 

Cette fois ci , tout le monde descend , et nous voilà à marcher sur un sol croûté , sableux et salé , avec des salicornes qui recouvrent une partie du sol. Le sol devient plus mou et on s'enfonce un peu , nous n'irons pas plus loin  Les flamants sont à environ 200 m de nous (peut-être même plus que ça , j'ai du mal à évaluer la distance , je vais zoomer au max avec mon 18-250mm. 

SAM_6448

 

IMG_7806

 

IMG_7801

 

Les caractéristiques morphologiques des flamants roses (source   La Tour du Vallat ) :

Le Flamant rose est un oiseau de grande taille (envergure maximale 187 cm; longueur totale maximale 207 cm ; femelles 2 kg, mâles 4.5 kg). Les flamants roses vivent très longtemps. Leur survie est très variable et dépend de facteurs individuels (sexe, âge) et environnementaux. Au zoo de Bâle un flamant aurait aujourd'hui plus de 65 ans. Dans la nature, le flamant ADH, bagué en 1977 sur l'étang du Fangassier a été observé le 16 janvier 2004, ce qui fait de lui, à 30 ans, le plus vieux flamant sauvage connu.
Les flamants roses sont singuliers par leurs mœurs et leur anatomie. La forme de leur bec et leur façon de se nourrir sont tout à fait particulières. De plus, ils peuvent vivre dans des zones sursalées que ne fréquentent pas les autres espèces car ils sont munis d'une glande qui leur permet d'évacuer le sel par les narines. Par ailleurs, le Flamant est une des rares espèces à élever ses poussins en crèche. Enfin, sa couleur rose est extrêmement rare dans le monde animal.

IMG_7817

 

Les flamants convertissent en couleur rose les pigments de carotène contenus dans leur nourriture (crustacés tels Artemia salina, algues et invertébrés). Cette couleur rose qui fait le charme du Flamant évolue avec le plumage de l’animal. A la naissance, le poussin est recouvert d’un duvet blanc, ses pattes et son bec sont rose vif. En quelques jours le duvet du poussin devient gris, les pattes et le bec virent au noir et demeurent ainsi jusqu’à l’envol. Par la suite, le jeune oiseau voit son plumage s’éclaircir. Il devient gris blanc la première année avec pattes et bec gris noir. Après un an, il obtient progressivement un plumage nuancé de gris, de blanc et de rose jusqu’à sa parure adulte où le rose domine à l’âge de 4 à 7 ans.

IMG_7812

 

Comment vivent les flamants roses :

Les flamants roses sont grégaires et se reproduisent en colonies de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'individus. Les individus de même âge ont tendance à s'apparier (Cézilly & Johnson 1995). Les parades nuptiales commencent dès la fin de l'automne pour former les couples de l'été suivant.

IMG_7823

 

Un îlot entouré d'eau permet aux flamants de se reproduire et de nicher sans craindre les prédateurs. Les flamants construisent leur nid, un monticule de boue séchée de 10 à 20 cm de hauteur, sur un îlot inaccessible aux sangliers et aux renards, qui sont les principaux prédateurs. La femelle n'y pond qu'un seul oeuf qui sera couvé tour à tour par les deux partenaires (1 à 4 jours d'incubation consécutifs) pendant un total de 28 à 30 jours. Les poussins se promènent hors du nid dès l'âge d'une semaine. Après 12 jours environ, ils se rassemblent en crèche que les parents abandonnent pendant la journée. Ils reviennent les nourrir le soir. Chaque parent reconnaît son poussin parmi les centaines d'autres grâce à son cri unique. A partir de son jabot, l'adulte secrète un liquide riche en protéines pour nourrir son poussin. Un repas peut durer de 15 à 30 minutes. Les jeunes s'alimentent seuls après l'envol qui a lieu vers l'âge de 77 jours.

IMG_7827

 

La migration :

A l'automne, une grande proportion des flamants part vers le sud pour éviter les grands froids. Chez les jeunes, ce départ dépend de la condition corporelle, les juvéniles en bonne condition ayant une plus grande chance de partir hiverner dans le sud que les autres (Barbraud et al. 2003). Les sites d'hivernages, quant à eux, pourraient en partie dépendre des vents portants le jour du départ (Nager et al. 1996).
Les flamants adultes et juvéniles hivernent en grand nombre en Afrique du Nord (Maroc, Algérie et Tunisie) et en Afrique de l'Ouest (Mauritanie et Sénégal). D'autres partent jusqu'à l'est de la Méditerranée (Turquie, Israël et Egypte). En général, les jeunes flamants restent pendant 2-3 ans sur le lieu de leur premier hivernage, remontant parfois occasionnellement, puis de plus en plus fréquemment visiter des sites de reproduction quand vient le printemps.

Seule une petite proportion de flamants se reproduira sur son lieu de naissance. Les adultes sont peu fidèles à un site de reproduction d'une année sur l'autre, ce qui conduit à d'importants échanges d'individus entre les colonies. Ainsi, il semble que les flamants nés en Méditerranée occidentale appartiennent tous à une seule et même population même s'ils ne sont pas nés ou ne se reproduisent pas au même endroit. Une telle population, composée de différentes colonies interconnectées est appelée une méta population. (source La Tour du Vallat )

Alors que je mitraille les flamants avec mon zoom   au maxi . Alors que je me dis que j'aimerais bien que ces beaux oiseaux s'envolent et se rapproche de moi parce que les voir manger c'est bien , mais les voir voler , je trouve ça sublime ! Ces grands oiseaux qui ont une énorme envergure , aux couleurs roses  c'est magique de les voir voler . Et là , j'ai un peu l'impression que l'on m'a entendu , quand l'hélicoptère décolle et passe pourtant loin des flamants roses . Ceux ci s'envole alors et là , mon appareil est en mode rafale !... et je mitraille tout ce que je peux . Mon seul regret est d'être loin des flamants . j'aurais bien aimé pouvoir les prendre en vol de plus prêt ! Cette colonie de plusieurs centaines voire milliers d'individus qui s'envole ... c'est quelque chose ! .. alors maintenant à vous de regarder :

SAM_6461

 

IMG_7844

 

IMG_7846

 

IMG_7847

 

IMG_7848

 

IMG_7849

 

IMG_7852

 

IMG_7865

 

IMG_7868

 

IMG_7874

Voilà , ils sont allés se poser encore plus loin de nous . Nous avons regagné la voiture , les libellules voletant de salicornes en salicornes ... j'avais fait des photos de ça , mais impossible de les retrouver ... je ne sais pas ce que j'ai fait ? je les ai peut-être supprimé par inadvertance ... je n'en sais rien , mais une chose est sûre , je ne les ai plus nulle part sur mon ordi ! ... tant pis !

Voilà , ainsi s'achève cette balade estivale en plein coeur de la Camargue, aux Saintes Maries de la Mer , au pays des flamants roses . J'espère que ça vous aura plu de l'accompagner ! Je vous donne rendez vous cette semaine , pour de nouvelles recettes estivales  !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

Commentaires sur La balade estivale : les Saintes Maries de la Mer et ses flamants roses

    Comme toujours superbe ballade bien intéressante. Je n'ai jamais vu ces oiseaux dans leur milieu naturel. Il faudra qu'un jour... Merci du partage, et les photos sont toujours aussi superbes. Quel talent !

    Posté par Heimy, 06 août 2012 à 08:33 | | Répondre
  • je ne suis jamais allée aux saintes ... un collègue m'a assuré que je ne retrouverai jamais ma voiture entière !!!laisée en stationnement !!!

    Posté par jane, 06 août 2012 à 09:03 | | Répondre
  • camargue

    Superbe ballade. Merci

    Posté par mamicaribou, 06 août 2012 à 09:32 | | Répondre
  • C'est vrai que c'est un endroit merveilleux !!! Tes photos de flamants rose sont sublimes ! bon lundi.

    Posté par choupette82, 06 août 2012 à 09:59 | | Répondre
  • elle est belle ma camargue hein?

    Posté par marie, 06 août 2012 à 10:05 | | Répondre
  • Merci pour ce beau reportage je me souviens de l'année dernière où nous avons fait plus où moins les mêmes photos.J'adore la Camargue,bonne journée bises!!!

    Posté par Berthe, 06 août 2012 à 10:21 | | Répondre
  • MERCI PETITE GENTIANE POUR CETTE BELLE BALADE !!!!!!!!!!!!! CES FLAMNDS SONT MAGNIFIQUES .......... ON POUVAIT PRESQUE SENTIR L OCEAN - MERCI BISOUS - CECILE LA BRODEUSE

    Posté par CECILE LA BRODEU, 06 août 2012 à 11:53 | | Répondre
  • Il fallait aller visiter le parc ornithologique, hi!!!! Chez nous aussi, il y a des flamants. Il faut dire qu'on possède les dernières tables salantes à l'est du Rhône. Bisous

    Posté par Val, 06 août 2012 à 13:02 | | Répondre
  • SUPERBES PHOTOS ! EXCELLENT MESSAGE !
    Toutes mes félicitations.
    Bisous.

    Posté par Binchy, 06 août 2012 à 13:29 | | Répondre
  • bonjour petite gentianne, ou se trouve cette route de cacharel ou on peut voir ses etendues d eau et tous ces flammants... nous avons vu du coté du nord de berre des etangs de sel mais pas de flammand ?

    pouvez vous m expliquer comment on peut acceder a cet endroit ? merci

    Posté par birgiitt, 06 août 2012 à 13:42 | | Répondre
  • C'est un "coin" que j'aime bien !! je reste émerveillée par les flamants toutes les fois que j'y passe !! bises

    Posté par Colette, 06 août 2012 à 16:44 | | Répondre
  • Superbe balade, merci du partage.
    Tes photos sont toujours aussi magnifiques...
    Belle soirée.
    Bises.
    Thérèse

    Posté par Thérèse, 06 août 2012 à 18:08 | | Répondre
  • magnifique, ce reportage photo moi je trouve ça carrément émouvant !! bah oui c'est que des oiseaux, mais c'est tellement rare et beau de voir ça que ça me touche - bonne aprème

    Posté par barbara, 07 août 2012 à 13:56 | | Répondre
  • superbe

    superbe photo depuis que je me suis inscrite tout les jour il y a quelque chose de nouveau merci je me ballade chez mois et pour les recette j'aie fait la confiture d' abricot sur votre cite superbe je vous souhaite de bonne vacance et encore de belle image pour rêve et bonne après midi

    Posté par chat09, 07 août 2012 à 14:51 | | Répondre
  • Je n'y suis jamais allée, mais je te remercie d'avoir mis ce beau reportage en ligne.

    Posté par MIGALINE, 15 septembre 2012 à 10:36 | | Répondre
  • Tres joli reportage sur ma region,et belles photos,il est vrai que les flamants sont de moins en moins farouche et on les vois facilements un peut comme les chamoix dans les gorges du doubs qui viennent regulierement pres de Morteau (mon mari est du haut doubs)

    Posté par arlesienne, 20 septembre 2012 à 00:02 | | Répondre
Nouveau commentaire