Tout le monde à table !

Pour moi la cuisine c’est donner de l’amour à ceux que j'aime. Maman de 3 enfants je partage ici mes petites recettes en pas à pas, je vous fais découvrir ma région la Franche-Comté et la Nature à travers la photo, une autre de mes passion. Bienvenue !

08 septembre 2013

La balade du dimanche à la ferme Mougin de Bavans... le bonheur est dans le pré ... avant d'être dans l'assiette !

Voilà un moment que je vous rabats les oreilles avec mes poulets et leurs délicieux sots l'y laisse , mes magrets de canard , mes coqs au vin jaune , que j'achète pas très loin de chez moi , à Catherine ma petite fermière préférée ! ... eh bien aujourd'hui , vous allez faire connaissance avec Catherine et son mari Didier Mougin qui élèvent des volailles à Bavans une petite bourgade du Doubs  en Franche-Comté  ! Depuis quelques mois , leur fils Charles qui a terminé ses études les a rejoint  pour travailler avec eux . Marion , leur fille , leur donne aussi le coup de main quand elle est là .

Ce billet est une réédition du 18 septembre 2011 

Je suis allées leur rendre visite en  ce lundi 22 août 2011 . ... Catherine et Didier s'étaient accordés 2 jours de relâche  . Ces jours là , il faisait très très chaud sur la Franche Comté (36-37 degrés )  et les volailles cherchaient déjà l'ombre à 8h30 du matin , heure à laquelle Catherine  m'avait conviée à la visite de sa ferme . Au départ , on devait se retrouver à 14h mais à cette heure là , quand il fait chaud , les volailles ne sont plus dans les prés mais dans leurs cabanes ou à l'ombre de leurs cabanes . Alors on a avancé l'horaire à 8h30  pour espérer voir les volatiles se promener dans l'herbe ! ... Vous allez voir que déjà à 8h30 , les bêtes étaient bien à l'ombre et jusque derrière les portes ! 

 


IMG_8818

 

En 1997, il y a 16 ans de cela  , Didier et Catherine Mougin ont décidé de faire un virage à 180 degrés dans leur vie professionnelle . Elle  était cadre dans la grande distribution , lui  , travaillait chez Peugeot à Sochaux . Fils d'agriculteur , son père n'avait pas voulu qu'il reprenne la ferme familiale , alors il était parti travailler à "la Peuge" comme on dit chez nous . Mais Didier  a toujours eu la fibre agricole , il est né à la ferme familiale à Bavans et un jour de 1997 , il a décidé d'élever quelques poulets , quelques lapins ... et puis il y a eu de la demande, alors , il y a eu de plus en plus de poulets . Catherine a laissé son métier dans la grande distribution et s'est lancée dans l'aventure ... une aventure pas de tout repos forcément . Elever des poulets au grand air, des canards , des oies, des dindes , des pintades , des coqs , des chapons, , les nourrir avec les produits de la ferme en grande partie  nécessite de lourds investissements tant pour les "cabanes" des volailles qu'ils ont fait venir du Sud-Ouest , que pour le laboratoire de transformation des animaux .

 

IMG_8711

 

Les contrôles sanitaires sont draconiens et avec un niveau d'exigence des services sanitaires  de plus en plus élevé .
Quand ils se sont lancés , ils n'y connaissaient rien en matière de volailles , ils ont dû se former et c'est dans le sud ouest qu'ils sont allés passer 1 semaine pour apprendre comment mettre en place leur élavage chez un autre éleveur . Ensuite , ils ont dû se débrouiller seuls . Catherine me racontait comment quand il y avait un problème , elle appelait par téléphone l'éleveuse qui lui avait appris les bases de son nouveau métier dans le sud ouest  pour trouver la solution aux problèmes techniques qu'ils rencontraient avec les animaux ... pas évident ! il faut être sacrément combatif pour franchir tous les obstacles et les problèmes liés aux volailles ... pas de vétérinaire compétent en matière de volaille dans la région les premières années ... c'était la débrouille avec un vétérinaire situé à l'autre bout de la France jusqu'à ce qu'un jeune vétérinaire local se lance dans l'aventure pour les épauler et se former lui aussi à cette problématique particulière et peu courante dans notre région .  Catherine n'avait jamais gavé de canards , il a fallu apprendre et c'est chez un éleveur  près de Besançon qu'elle était allé (depuis cet éleveur n'est plus en activité ) pendant 1 semaine .... aujourd'hui , elle maîtrise parfaitement la phase de gavage des canards !

 

IMG_8763

 

IMG_8790

 

IMG_8791

 

Mais chez Catherine et Didier Mougin la passion est au rendez vous , l'amour du travail bien fait est  là chaque jour qui passe malgré les difficultés à faire vivre une exploitation agricole de nos jours  . Epaulés maintenant par le fiston , les soins aux animaux c'est 7/7 jours ... pas beaucoup de repos pour eux mais je peux vous assurer pour l'avoir vu de mes yeux vu ,que  les volailles sont élevées du jour 2 de leur vie au  dernier jour  en pouvant batifoler dans la grande herbe verte , nourries au maïs produit sur l'exploitation (non OGM) , au soja (non OGM aussi )  et aux sels minéraux , huiles essentielles  ... bref de quoi faire des volailles de grande qualité  ! le bonheur est dans le pré à la ferme Mougin , avant d'être le bonheur dans notre assiette !

La ferme s'étend sur 2,5Ha . Chaque mois ce sont près de 175 canards âgés de 1 jour qui arrivent à la ferme , 500 poulets, 70 oiselets  (bébés oies ) etc ...  il ya donc en permanence entre 2500 à 3000 volailles sur l'exploitation .

 

IMG_8714

 

Nous avons commencé la visite par les petits oies ,On peut les voir s'épanouir  ! Ce jour d'août , les oies étaient encore toutes jeunes , ce sont celles qui seront vendues à Noël ! ... ce jour là rien qu'à les regarder ces oiselets ( j'ai appris que les bébés oies s'appelaient des oiselets , je ne le savais pas , et vous vous le saviez ? )  je les voyais déjà dans ma casserole , fourrées de pommes et de foie gras ... oui je sais je suis un peu sans coeur  devant ces pauvres petites bêtes si mignonnes ... mais bon ... elles sont élevées pour finir dans nos casseroles non ? !!!

 

IMG_8703

 

IMG_8706

 

IMG_8708

 

IMG_8709

 

Nous avons ensuite poursuivi la visite par les poulets :

Les poulets sont élevés pendant 100 jours minimum  soit 3 mois 1/2 à 4 mois . Les 500 petits poulets vont rester 3 semaines dans la nurserie :

 

IMG_8827

 

IMG_8828 

 

IMG_8829

 

puis il vont rester 6 semaines dans un nouveau  bâtiment, tous ensemble . Ils resteront principalement dans les cabanes pour éviter de se faire manger par les prédateurs extérieurs (rapaces etc ... ) parce qu'ils sont encore petits et sont donc des proies faciles .

 

IMG_8713

 

IMG_8717

 

IMG_8720

 

IMG_8724

 

IMG_8727

 

IMG_8729

 

IMG_8806

 

 parfois ; il y en a qui s'échappent quand même dehors , histoire de faire un festin avec un beau vers de terre trouvé après avoir gratouillé la terre ... et forcément ça fait des envieux et ça occasionne des bagarres entre jeunes poulets ! ... c'est la courses pour sauver sa pitance ... tellement que ça en fait des photos floues , j'avais du mal à le suivre ce poulet qui courrait autour de la cabane pour ne pas se faire piquer son vers par ses congénères !

 

IMG_8807

 

IMG_8808

 

IMG_8809

 

IMG_8810

 

IMG_8815

 

Ils sont ensuite séparés  dans plusieurs bâtiments pour encore 10 semaines  et vont pouvoir profiter de la verdûre , se prélacer au soleil , chasser les vers de terre ...

 

 

IMG_8733

 

IMG_8736

 

IMG_8745

 

IMG_8748

 

IMG_8742

 

IMG_8738

 

IMG_8752

 

IMG_8755

 

IMG_8758

 

IMG_8759

 

Il fait chaud , les poulets se blotissent contre l'arrière des maisons pour se mettre à l'ombre :

 

 

IMG_8761

 

IMG_8762

 

 Les volailles rentrent et sortent ,selon leurs envies , de leur cabane . Les parcelles sont entourées de grands grillages pour empêcher les intrusions d'animaux sauvages et autres bipèdes mal intentionnés ...

 

 

IMG_8766

 

IMG_8767

 

IMG_8800

 

Le moindre coin d'ombre est pris d'assault par les poulets ... même derrière les portes ! 

 

 IMG_8768

 

IMG_8769

 

Les animaux bénéficient d'une alimentation non OGM  , le maïs et le soja  vont être aspirés dans leur silot , vont être mélangés dans une machine,  puis broyés  avant d'être donnés aux volailles .

 

IMG_8826

 

IMG_8834

 

IMG_8835

 

IMG_8831

 

IMG_8830

 

IMG_8832

 

IMG_8836

 

Elles sont abreuvées par de l'eau provenant du réseau , l'eau de pluie ne peut être utilisée pour limiter les risques d'infections pour les volailles .
ce jour là , Didier avait un "distributeur " d'eau un peu capricieux qu'il a dû réparer ... Didier c'est aussi un peu Macgiver dans ce cas là !

 

IMG_8718

 

A côté des grandes cabanes des poulets , il y a les pintades ... l'an dernier , Didier et Catherine ont subit de lourdes pertes sur les pintades qui arrivaient à maturité à cause de gens mal intentionnés qui se sont introduits dans leur exploitation et ont volé une grande partie de leur cheptel ... coup dur  pour eux , puisque pour eux c'était une perte sèche auquel il était impossible de palier rapidement , Ils ont dû tout recommencer  à zéro avec les pintades , racheter des oisillons  les nourrir pendant de longs mois (4 )  avant de pouvoir à nouveau mettre à la vente  des lots de pintades ... le désarroi de catherine était grand et on ne pouvait que la comprendre ... et l'encourager à surmonter le moment pour repartir de l'avant . Les pintades , elles,  sont élevées pendant 120 jours , on comprend mieux pourquoi c'est un coup dur pour l'exploitation .

 

IMG_8764

 

IMG_8802

 

Ils ont aussi des dindes ... voici les futures dindes de Noël ! des blanches , des noires, des tachetés ... y en a pour tous les goûts ! 

 

IMG_8770

 

IMG_8780

 

IMG_8781

 

IMG_8783

 

IMG_8784

 

IMG_8788

 

Sans_titre_1

 

IMG_8789

 

IMG_8793

 

IMG_8803

 

Didier et Catherine prennent la pause ... ben oui  hein ! faut bien qu'on les voit un peu  aussi ... y en a pas que pour les poulets ou les dindes !

 

IMG_8819

 

Après les dindes , nous sommes allés voir les canards ... des beaux canards qui ce jours là se regroupaient dans les zones d'ombre des arbres  ... sous le prunier , des canards mangeaient les prunes tombées par terre ! (les prémices du canard au pruneaux ! ) .

D'un côté on trouve les canetons âgés de quelques semaines  :

 

IMG_8837

 

IMG_8843

 

IMG_8844

 

IMG_8845

 

IMG_8847

 

IMG_8856

 

Ils sont aussi les seuls dans le département du Doubs  à produire du foie gras qui provient de canards élevés du jour 2 de leur naissance  jusqu'à leur abattage , sur leur exploitation ... des foies gras excellents ! (tant ceux qu'on achète crus que ceux qu'on achète déjà cuisinés par Catherine .). Les canards élevés pendant 100 jours , sont ensuite gavés pendant 15 jours avec le maïs de l'exploitation  avant d'être tués . Plusieurs races sont élevés sur l'exploitation : les canards de barbarie , les canards mulard et une 3ème sorte dont j'ai oublié le nom (Catherine , si vous me lisez  quelle est la 3ème race de canards que vous élevez ? !!) .  Vous pourrez acheter ,des magrets , des cuisses , des canards entiers , des gésiers confits , des coeurs de canards (ça on adore à la maison !) , des manchons  et évidemment des foies gras crus ou cuits !

 

IMG_8860

 

IMG_8863

 

IMG_8864

 

IMG_8866

 

IMG_8892

 

IMG_8894
un canard de barbarie

IMG_8896

 

IMG_8897

 

 

IMG_8901

 

IMG_8909

 

IMG_8911

 

IMG_8913

 

IMG_8914

 

IMG_8916

 

IMG_8922

 

IMG_8924
dans l'ombre du cerisier (en saison , les canards mangent les cerises !)

 

 IMG_8926


à l'ombre du sapin ...

Au milieu des canards , on peut voir quelques beaux petits coqs ... je les aurais bien vu dans ma casserole accompagné d'une sauce au vin jaune (ben oui tant qu'à faire ! ) et de morilles ... pas vous ???? !

 

IMG_8927

 

IMG_8929

 

Tout en regardant ces beaux petits coqs , Catherine tient à préciser une chose : un coquelet ça n'existe pas ! oui oui , un coquelet c'est en réalité un jeune poulet ! eh oui !  J'ai encore appris une nouvelle chose ce jour là : le cycle de développement du ... coq ! ... de petit poussin , le futur coq passe par le stade poulet pendant plusieurs mois c'est un poulet puis on continue de le laisser grandir , le poulet c'est un ado en quelques sortes ! ... et puis quand il devient adulte il prend le statut de coq !  c'est un peu comme chez nous ... bébé --->enfant ---> adolescent  ---> adulte  et  bien chez le coq on a :
Poussin ----> poulet ---> coq ! ... et voilà comment le mythe du coquelet c'est envolé dans la basse-court de Catherine en l'espace d'un instant !... qu'on se le dise !

 

Sur l'exploitation , il y a une mascotte ! un énorme dindon d'une 15 aine de kilo qui doit avoir autour de 7 ans ... il a échappé à la mort  un mois de décembre ... et depuis c'est la star de la ferme ! .... il glougloute (quand il veut bien !) et répond à Catherine qui lui parle le langage dindon  à coup de "glouglouglou , glouglouglou " ... mais ce jour là , le dindon était un peu cabot et ne voulait pas lui répondre malgré tous les efforts de Catherine ... il devait avoir trop chaud ! ... ça doit être ça ... d'autant que je trouve ça très moche un dindon !!

 

 Sans_titre_2

 

IMG_8872

 

IMG_8878

 

IMG_8883

 

IMG_8884

 

Le dindon ne veut rien entendre , alors ils s'y mettent à 2 pour le faire causer .... redoublant d'effort et de "glouglouglou" ....

 

IMG_8871

 

Nous avons terminé la visite par le laboratoire de transformation ... La première chose qui m'a frappé en passant la porte , c'est l'odeur d'eau de javel et la propreté des locaux .  La première salle après le sas d'habillage avec les bottes et tout ce qui va bien pour ne pas apporter de bactéries de l'extérieur , est celle de l'abattage et du plumage . Ensuite on change de salle , pour arriver dans la salle de vidage des volailles . Puis il y a la chambre froide , la salle de découpe , et la cuisine  où Catherine prépare ses terrines, ces rillettes , ces conserves . Les bocaux sont stérilisés dans un autoclave qui vaut une fortune (pas moins de 12000 euros rien que pour l'auto clave  qui permet de stériliser 12 bocaux d'1 litre en même temps) .
Catherine est une maniac de la propreté et ça y a pas , c'est nickel !

Catherine concocte donc  une terrine de canard farcie au foie gras  au top  (mes enfants en raffolent ! ) , des rillettes , du canard confit , des cuisses de canards  à l'ancienne, des gésiers confits , des  magrets séchés fumés , etc... bref de quoi régaler les clients !

Si vous voulez acheter les produits de la ferme Mougin , vous pouvez retrouvez Catherine sur les marchés ou à la ferme les jours suivants :
 Mardi : marché de Valentigney
 Mercredi : marché place Denfert à Montbéliard devant les Halles 
 Jeudi : marché de Sochaux
 Vendredi : marché de l'Isle sur le Doubs
 Vendredi soir (16h30 -19h )  : à la ferme à Bavans
 Samedi : marché de Montbéliard  place du champ de foire devant la Roselière 

 

IMG_8825

 

Un dernier regard aux cabanes des poulets , dindes, pintades  depuis l'enclos des canards ....

 

IMG_8906

 

IMG_8907

 

un autre regard aux canards :

IMG_8925

 

Voilà ! maintenant vous connaissez Catherine , ma petite fermière préférée ! j'espère avoir donné envie aux franc-comtois du Nord franche-comté de rendre visite à Catherine sur les marchés du coin  ou à sa ferme et de déguster ses produits de grande qualité .
Je remercie Catherine et Didier Mougin de m'avoir accueillie sur leur exploitation pour me la faire découvrir et vous la faire découvrir par la même occasion , Catherine qui a pris sur ces 2 jours de relâche pour ça !  Et puis je les remercies ainsi que leurs enfants , pour leur délicieux produits qui nous régalent chaque semaine depuis bientôt 2 ans  que je les ai découverts ... Continuez ainsi à faire des produits de qualité  ! Chez vous le bonheur est dans le pré , et après  il est dans nos assiettes grâce à vous .... finalement Didier , Catherine  , Charles et Marion sont des faiseurs de bonheur  pour les papilles de leurs clients  ! c'est un beau métier non ? !!

 

post_header_separator_1310103139

J'ai volontairement remonté ce post publié en septembre 2011 pour faire découvrir à mes nouveaux lecteurs et notamment aux nombreux franc-comtois qui me suivent ces petits producteurs du Pays de Montbéliard qui méritent qu'on les mette en avant et qu'on mette en avant le magnifique mais difficile travail qu'ils font pour élever des volailles de très grande qualité . Ils sont aussi producteurs de foie gras et leur foie gras est divinement bon ... pas besoin d'aller jusque dans le Sud Ouest alors qu'on a tout ce qu'il faut sur place !

L'an dernier , ils ont eu une belle double page dans le magazine Comtois en cuisine , je les avais quelque peu embarqués avec moi dans cette aventure en les faisant connaître au rédacteur en chef de l'époque , qui m'avait sollicitée pour faire des recettes pour le numéro spécial fêtes du magazine . Ils étaient allés leur rendre visite sur l'exploitation  . Et nous avons été publiés en même temps dans le numéro de novembre décembre janvier 2013 .

 

IMG_7075

 

 

Alors maintenant vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas aller rendre visite à Catherine sur les marchés ou à la ferme le vendredi soir !

 

2013-09-07 17

 

 

2012-09-05 10

 

 Si vous êtes en panne d'idées de recettes  pour cuisiner le poulet, la poule , le coq, le canard , la pintade , la dinde ,l'oie  (cliquez ici) vous trouverez sur le blog une 40 aine de recettes  diverses et variées !  Pour cela il vous suffit de cliquer  sur la catégorie volaille dans la colonne de gauche sur le blog ou ici

 

 59646974

 IMG_8571b

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

Commentaires sur La balade du dimanche à la ferme Mougin de Bavans... le bonheur est dans le pré ... avant d'être dans l'assiette !

    Bonjour Pascale .Quoi dire devant tant de descriptifs si interressants, je suis béate d'admiration ! Tu as vraiment une chance inouie de pouvoir profiter d'aussi beaux et bons produits .Tes photos sont sublimes ,merci de nous les faire partager .Bon dimanche, pluvieux pour nous en Alsace .Amicalement

    Posté par anny, 18 septembre 2011 à 11:25 | | Répondre
  • Bonjour Merci pour ses magnifique photo ..

    Et oui la ferme ses beaucoup de travaille mais ses en plein-aire ses agréable ses agréable de manger de la bonne volaille de ferme Merci pour ses moment que tu a partager avec nous et Félicitation aux éleveur de volatile ...

    Posté par vivi, 18 septembre 2011 à 11:49 | | Répondre
  • Bonjour Pascale on comprend que tu aime particulièrement ta petite fermière.Cet élevage dans le respect des animaux et du client que du bonheur! Te voilà 1ère pour le concours je viens d'y faire un petit tour.Bonne journée Bisessssss!

    Posté par Berthe, 18 septembre 2011 à 12:39 | | Répondre
  • Depuis le temps que j'attendais de connaitre Catherine LA fermière préférée ...
    Bon dimanche ...
    ♥♥♥

    Posté par CLquipopotte, 18 septembre 2011 à 13:00 | | Répondre
  • Un beau reportage, avec des photos magnifiques (comme toujours !), et une adresse à retenir !

    Gros bisous et bon courage pour le concours !... on est tous avec toi !!!...

    Posté par LaireappetIssans, 18 septembre 2011 à 13:02 | | Répondre
  • Beau reportage et très jolie mise en valeur. Je comprend que tu "craques" pour ce genre d'exploitation. Que de sacrifices, bravo à eux. Pour info un petit clin d'oeil pour un petit jeu sur mon blog. Bizzz et merci pour la ballade !!!

    Posté par Nadège, 18 septembre 2011 à 14:40 | | Répondre
  • Merci beaucoup car je ne savais même pas qu'à côté de chez moi il y avait cette exploitation. Maintenant je saurai où aller pour acheter de bons produits.
    PS : j'adore la photo de la poule qui court avec un vers dans le bec !!

    Posté par Nounoune, 18 septembre 2011 à 14:58 | | Répondre
  • Joli reportage ça donne envie de leur rendre visite sur le marché ce que je ferai bientôt... merci !

    Posté par nan253, 18 septembre 2011 à 18:28 | | Répondre
  • merci pour les belles photos et les commentaires et compliments à Catherine et Didier ainsi que les enfants pour leur belle exploitation

    Posté par lolo, 18 septembre 2011 à 20:46 | | Répondre
  • Un beau parcours professionnel pour Catherine et Didier ! dommage que je n'habite pas dans ta belle région, j'adore les volailles !!!

    Posté par Colette, 19 septembre 2011 à 00:18 | | Répondre
  • trop sympa la ballade!
    a lancé un jeu des gouters d'enfants si ça te dit http://yopalacuisine.over-blog.com/article-1-2-3-gouter-on-joue-pour-nos-tetes-blondes-ou-pas-84270055.html

    Posté par yo, 19 septembre 2011 à 16:37 | | Répondre
  • Un sacré reportage ! une ferme exemplaire où il fait bon voir les animaux bien traités et en plein air dans un si beau décors. Tes photos du dindon si impressionnant sont superbes. Quant au concours, tu as largement pris la tête ! on est contents pour toi, alors on continue à te suivre chez Marie-Claire comme dans les prés ... en attendant une savoureuse recette. Belle semaine.
    Amicalement.

    Posté par joailes, 19 septembre 2011 à 22:40 | | Répondre
  • Superbe reportage, merci !
    Dommage que j'habite si loin ...

    Posté par marguerite, 20 septembre 2011 à 11:05 | | Répondre
  • Super reportage!! tu nous fais rêver,dommage que tu sois si loin , et Catherine et Didier aussi!!! pas étonnant que tu nous donnes toutes ces bonnes recettes. Bisous Vosgiens DOMI

    Posté par mamy domi, 20 septembre 2011 à 18:57 | | Répondre
  • Merci pour ce reportage qui a titiller mes papilles. Ben oui...le plaisir des yeux, le pouvoir de l'imagination, et hop dans la casserole... Un grand coup de chapeau à ces éleveurs qui me font regretter de vivre si loin de chez eux.

    Posté par Odile, 21 septembre 2011 à 13:15 | | Répondre
  • Félicitations à cette famille d'éleveurs. C'est tellement rare actuellement un élevage dans les traditions.
    Un beau métier, ok il en faut, je ne pourrais pas élever des animaux, puis les prendre pour les tuer!!! Je te savais pas une âme de CRUELA...... tu les regardes & tu les vois dans l'assiette... vilaine (mdr)
    Une amie avait un élevage de faisans à LA BASTIDONNE (vers Pertuis), j'avais donc vu la couveuse & la nurserie. J'ai d'ailleurs passé une nuit à aider les poussins à sortir de leurs coquilles, ces Mrs de l'EDF avaient fait une grève surprise, pour éviter trop de perte.
    Elle s'était surtout pour la Noël "la fauche". L'élevage étant voisin, j'ai ouvert mes volets " vu un terrain rempli de faisans....quel travail pour rabattre tou vers le garage
    Très belle photo de la course au vers
    J'adore la photo "glouglouglou"
    Je rêve d'un poulailler et laisser les poules, les oies; les pintades, etc.. mourrir de leur belle mort Mais ce sera qu'un rêve
    Tu nous as fait un beau reportage à la ferme
    Bonne soirée
    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    Posté par anne-marie, 21 septembre 2011 à 17:44 | | Répondre
  • Bravo pour ce beau reportage, grâce à toi on découvre de bons produits, ça me donne l'idée de faire une virée un samedi de congé pour aller m'approvisionner chez ta petite fermière préférée...J'aime beaucoup ta photo du glouglou, par contre je n'aimerais pas avoir affaire à toi en tant que volaille..lol tu as des instincts cannibales!!
    bisous

    Posté par Marina, 02 octobre 2011 à 21:41 | | Répondre
  • demande pour partager...

    Bonjour, c'est un magnifique reportage et parfois le mercredi je retrouve la ferme Mougin au marché de Montbéliard.M'autoriseriez vous à partager votre lien sur mon site qui est en construction et qui dans un onglet appelé locavore parle de nos producteurs et produits régionaux?? en tout cas je vous remercie d'être allez à la rencontre de Monsieur et Madame Mougin et de nous avoir fait partager leur travail.

    Posté par potate25, 11 juillet 2012 à 23:23 | | Répondre
  • Grâce à toi, je leur ai rendu visite la semaine dernière au marché, Catherine est vraiment adorable et ses produits excellents, merci de l'info !

    Posté par nadine, 14 novembre 2012 à 09:56 | | Répondre
  • où ça?????

    incroyable!!! je cherchais depuis un certain temps des bons produits et je ne savais même pas qu'ils étaient à ma porte.. incroyable mais super intéressant, j'irai faire un tour très prochainement. merci et à très bientôt, bises brigitte

    Posté par Sepulchre brigit, 30 avril 2013 à 21:29 | | Répondre
  • bravo

    un seul mot "MAGNIFIQUE".

    Posté par nadine54, 08 septembre 2013 à 08:56 | | Répondre
  • Un magnifique reportage qui me fait dire qu'il y a encore de vrais professionnels qui font de la qualité et qui respectent les produits.
    Bises

    Posté par Iris, 08 septembre 2013 à 09:28 | | Répondre
  • Merci

    Un grand merci, adepte de produits régionaux je n'oublierai pas cette belle rencontre que vous nous faite partager ce jour. Je ne tarderai pas de leur faire une visite et me régale d'avance. Merci encore !!

    Posté par Jeannine, 08 septembre 2013 à 10:30 | | Répondre
  • très beau reportage! on apprend pleins de choses, merci pour ces belles photos!

    Posté par christine, 08 septembre 2013 à 10:51 | | Répondre
  • Felicitations... Tres beau elevage, de sur c'est du100 pour cent fermier

    Posté par Robert, 08 septembre 2013 à 11:45 | | Répondre
  • De bons produits régionaux à privilégier! Tu as bien fait de remettre cet article pour tes lecteurs qui ne le connaissaient pas. Bonne semaine. Bises.

    Posté par JOSS, 09 septembre 2013 à 07:32 | | Répondre
  • Glouglouglou....! ))

    Posté par Famille Gerdel, 14 septembre 2013 à 21:32 | | Répondre
  • C'est un trésor inestimable d'avoir près de chez soi une telle exploitation ! Tout doit tellement être bon et sain........ Dommage que ce soit vraiment trop loin pour moi.... bisous.

    Posté par Migaline, 23 septembre 2013 à 19:05 | | Répondre
  • Bel article très complet, qui incite à aller découvrir ce producteur local en toute confiance. Merci !

    Posté par Gene, 13 juillet 2015 à 10:18 | | Répondre
Nouveau commentaire